Non classé

Démaquillage: expérience 1

Maquillage OK... mais le démaquillage est plus important!!

Que l’on soit maquillée ou pas le démaquillage ou nettoyage du visage quotidien est un geste très important que l’on doit toute adopter et ne surtout pas négliger!

Pourquoi cet article?

Car une journaliste du Daily Mail, Anna Pursglove, 40 ans, a décidé de ne pas se démaquiller pendant un mois, pour voir si c’était aussi mauvais pour la peau qu’on le disait.

Honnêtement elle a eu beaucoup de courage car même un soir j’aurai pas pu.

  • Les deux premiers jours:

Anna a ressenti peu d’effets. S’octroyant un rapide nettoyage matinal sous la douche, et une couche de crème hydratante, elle a recouvert sans réels problèmes sa peau de son cocktail habituel fond de teint – mascara – eye liner.

  • Au fur et à mesure:

Aïe Aïe Aïe… ses cils tombent par touffes…
Sa taie d’oreiller commence à accuser le coup, ses yeux brûlent, elle constate des kystes blancs autour des cils, sa peau est de plus en plus sèche et tendu, que ces amis trouvent qu’elle est fatiguée.

De plus, elle a comme deux épais mono-cils qu’elle essaye en vain de débroussailler. Pire, lorsqu’elle tente de le faire, des touffes tombent, lui faisant craindre le pire. Ses lèvres sont sèches, en particulier aux commissures. Un matin, l’un de ses yeux, gonflé, refuse de s’ouvrir. Un ami ophtalmo lui confirmera que le mascara en est la cause.

  • Le diagnostic au bout d’un mois:

Son front et le côté gauche de son visage sont gravement desséchés (il semblerait qu’Anna dorme du côté gauche, empêchant plus encore l’oxygénation à cet endroit). Sa peau, elle, est brûlée par endroits (elle a perdu 5% de son hydratation) ; ses rides latérales sont plus profondes. La faute, notamment, aux polluants environnementaux qui se sont collés au make-up, entraînant un stress oxydatif et réduisant ainsi la production de collagène, qui donne à la peau se coté repulpé et très hydraté.

Ses pores, eux, sont largement plus dilatés, signe d’un vieillissement cutané certain. En effet, « les personnes âgées ont naturellement des pores plus larges parce que, avec l’âge, l’élasticité diminue de sorte que les structures qui soutiennent la peau, et gardent les pores serrés, deviennent fainéantes », explique ainsi le Dr Williams, qui a suivi l’étude, avant de conclure que la peau d’Anna avait bel et bien vieilli de… dix ans !

Heureusement, il semble que l’expérience de quatre semaines n’ait pas irrémédiablement attaqué le visage de la journaliste qui devrait, a priori, recouvrer son élasticité d’antan. Pourtant, elle l’a juré, plus JAMAIS elle ne se couchera sans se démaquiller.

Selon une récente étude, sachez qu’un tiers des femmes se couchent au moins deux fois par semaine sans être passées par la case coton…

Avant l’expérience

Après un mois

J’espère que pour vous mesdames qu’après avoir lu tout ça, plus personne ne voudra aller se coucher avec son maquillage !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *